ROADTRIP NORD ARGENTINE (PAR LAURA)

Tour du monde - Janvier 2017 - Jours 92 à 107

Comment commencer notre article sur l’Argentine sans vous parler de ce passage de frontière mémorable !

Nous arrivions de Bolivie et le trajet fut un petit peu BEAUCOUP plus compliqué que prévu… Tout avait pourtant très bien commencé, taxi partagé entre Sucre et Potosi (2h30 de route – 50 bolivianos soit un peu moins de 7 € par personne), notre taxi très sympa nous recommande une compagnie de bus pour notre trajet Potosi – Villazon (ville frontalière, côté Bolivie : 80 bolivianos soit un peu moins de 11 € par personne) ; on arrive au terminal de bus, on réserve et on a même le temps de faire un saut dans le centre-ville pour dîner. Nous prenons notre bus de nuit dans lequel nous dormons très bien ; seul le réveil pique un peu puisque nous arrivons à 4h30 du matin à Villazon tandis que le poste frontière n’ouvre qu’à 7h… Pas de problème, ça ne fait QUE 2h30 à tuer au lever du jour avec nos sacs et quelques chiens errants #lapositiveattitude ! L’avantage, c’est que nous passons la frontière dans les premiers et pouvons donc rapidement nous rendre au terminal de bus de la Quiaca (ville frontalière, côté Argentine) pour prendre notre bus direction Salta où nous avons booké notre hôtel et notre voiture le lendemain !

img_9438

Et… c’est là que ça se corse ! Arrivés au terminal, on se rend très vite compte qu’il y a un petit souci ; aucun bus dans le terminal et beaucoup de gens qui font la queue à des guichets qui semblent fermés ; Sherlock mène son enquête (en espagnol of course) et nous finissons par comprendre qu’en raison d’un glissement de terrain, la route est impraticable et bloque globalement tout le nord du pays… Résultat : 7h de queue sur un parking en plein soleil pour espérer avoir un bus empruntant une route alternative qui mettra finalement 12h au lieu des 7h prévues en temps normal et qui nous fera arriver à 4h30 du matin en sachant que notre hôtel n’avait bien évidemment pas de réception 24h/24h ; c’est donc à 5h en compagnie de notre taxi que nous cherchons un nouvel hôtel que nous finirons par payer plein pot pour 4h de sommeil… J’avoue qu’à ce moment précis, la positive attitude avait clairement disparu !

Voilà, les bases étaient posées… première bonne galère du voyage qui reste une galère relative et qui nous fait bien sourire aujourd’hui !

dsc02766

Nous étions très excités d’arriver en Argentine, beaucoup de choses à découvrir, dernier pays sur le continent Sud-Américain (pour cette fois ;)) et surtout nos premiers copains arrivaient bientôt !! Déjà 3 mois de voyage au moment où nous avons posé les pieds sur le sol Argentin et 4 au moment de rédiger cet article… on vous passe les banalités mais Jacky et Ben-J ont vraiment raison : « le temps passe tellement vite… » !

2 semaines à sillonner le nord avant de rejoindre nos copains à Buenos Aires… et d’attaquer avec eux la Patagonie ! #keepposted

Stop 1 : Salta (1 courte nuit)

Comme évoqué plus haut, nous n’avons dormi que quelques heures avant de récupérer notre voiture de location chez Europcar et d’attaquer la boucle sud direction Cafayate via la Route 68 ; les premiers km ne sont pas les plus agréables, on traverse quelques petites villes sans grand intérêt mais à 80km de Cafayate, le décor change totalement et nous découvrons des paysages désertiques complètement incroyables ; roches rouges, verdure, canyons… Nous décidons de ne pas faire de stop (un petit peu fatigués de nos péripéties des derniers jours) et d’y revenir plus tard !

Infos pratiques : location d’une voiture pour 7 jours à 2 : 377 euros soit environ 27 euros par jour par personne (voir trucs et astuces ci-dessous).

Salta > Cafayate : route goudronnée à bord de notre bolide, 197km, +/- 3h de route

dsc02715

Stop 2 : Cafayate (4 nuits)

Qui dit petite galère, dit GROS CRAQUAGE (oui, oui, cf. photo ci-dessus) ! En tout cas, c’est ce qui s’est passé ici pour nous… Au départ de Salta, nous consultons Booking pour réserver un hébergement à Cafayate et pour la première fois du séjour, on ne trouve vraiment pas grand chose de disponible… ça annonce la couleur pour la suite ! Résultat, on book un hôtel au milieu des vignes complètement hors budget mais FULL CONFORT 🙂 Piscine, baignoire gigantesque, climatisation et surtout beauté des paysages nous feront craquer pour une 2e nuit, la première étant gentiment offerte par nos amis qui se reconnaitront et que nous remercions encore (<3). On en profite même pour se faire masser lors de notre dernier jour ! C’est complètement détendus que nous quittons ce petit coin de paradis pour un autre hôtel à Cafayate afin de découvrir les environs ; route 68 et visite d’une bodega au programme ! Cafayate est vraiment un stop agréable où on peut assez facilement s’occuper pendant une petite semaine !

Cafayate > Cachi : mi route – mi piste, 158 km, +/- 3h de route

img_9637

Stop 3 : Cachi (1 nuit)

Nous regagnons la petite ville de Cachi via la mythique route 40 et encore une fois, les arrêts photos sont nombreux… on change de décor pour un milieu très aride, très sec mais tout aussi époustouflant ! C’est la petite ville idéale pour faire un stop avant de regagner Salta ; pour notre part, on a eu la chance de tomber sur un concours de nourriture sur la place du village ! Au menu : petits pains maison fourrés au choix au fromage, oignons, jambon, viande… un vrai régal !

Cachi > Salta : mi piste – mi route, 162 km, +/- 3h de route

dsc02776

Stop 4 : Salta (3 nuits)

Salta fait partie des villes que nous avons beaucoup aimées et où nous nous serions bien vus poser nos valises ! C’est une ville étendue, jolie, agréable, verte et qui regorge de bons restaurants. Une très chouette découverte…

Initialement, nous souhaitions également faire une petite boucle dans le Nord de Salta afin de visiter Jujuy, la Quebrada de Humahuaca… ce qui était malheureusement très compliqué à la période où nous y étions en raison du fameux glissement de terrain évoqué plus haut. On s’est consolé en se rappelant que nous avions déjà vu une belle montagne colorée ici.

Salta > Puerto Iguazu via Corrientes : bus Salta – Corrientes, 840 km, 14h de route / bus Corrientes – Puerto Iguazu, 610 km, 9h de route. Bus réservés la veille via le site Omnilineas.

img_9931

Stop 5 : Puerto Iguazu (6 nuits)

Nous avons longuement hésité à faire le détour et avec le recul, nous sommes vraiment très heureux de l’avoir fait ! Ces chutes sont tout simplement INCROYABLES.

Alors, je pense que nous sommes les seuls touristes à être restés aussi longtemps, non pas que la ville soit charmante mais pour tout vous dire Tim a chopé la tourista, la vraie de vraie celle qui t’oblige à vivre près des toilettes pendant quelques jours… ce qui explique notre long séjour à Puerto Iguazu.

Sur place, nous avons eu la chance de rencontrer Silvio et Andrea qui tiennent le restaurant Terra et le 125 Hotel, on peut parler de chance car ils ont été plus qu’adorables pendant notre séjour. N’ayant pas réservé d’hébergement, nous entrons par hasard espérant trouver une chambre, leur hôtel étant complet, on décide de se poser dans leur restaurant pour réserver quelque chose online – Tim n’étant vraiment pas au top de sa forme – et c’est là que Silvio nous propose gentiment de jeter un oeil à une partie de l’hôtel en « construction » (concrêtement, il ne manquait que les verrous aux portes et quelques petites finitions), on visite un dortoir de 8 privatisé pour l’occasion, parfaitement pensé (box en bois, 2 immenses casiers sous le lit, veilleuse, porte manteaux…) tout y est et tout est neuf, matelas et oreillers sous plastiques… À ce moment précis, on n’hésite pas 2min avant d’accepter et nous passerons 6 nuits dans ce petit havre de paix !

img_9788

Les coups de food

Petite parenthèse mais quand tu voyages depuis quelques temps en Amérique du sud et que tu arrives en Argentine… ben c’est un peu comme Noël 🙂

  • La Casa de las empanadas (Cafayate) : non seulement on se régale mais en plus c’est pas cher (140 pesos / 8,35 euros, les 12 empanadas) ! Nous avons eu la chance d’avoir concerts et danses folkloriques pendant le dîner 🙂 À ne pas manquer !
  • Bodega Piattelli (Cafayate) : on y était pour le déjeuner (bonnes pièces de viandes ; compter +/- 20 euros par personne avec plat et verre de vin) et nous avons enchainé avec la visite/dégustation (+/- 9 euros par personne) qui était top !
  • Jovi II (Salta) : cantine typique argentine à tester (portions très copieuses)
  • Chirimoya (Salta) : restaurant végétarien où nous nous sommes tout simplement régalés ! Le cadre est sympathique et les plats excellents…
  • La Cefira (Salta) : l’endroit ne paie pas de mine mais les pâtes maison sont délicieuses !
  • Terra (Puerto Iguazu) : large choix de plats et notamment de woks maison, un régal !

img_9637

Ça vaut le détour

  • Route 68 entre Salta et Cafayate, les 70 derniers kms en arrivant sur Cafayate sont  magiques ! Les couleurs sont incroyables et les arrêts photos nombreux…
  • Dégustation dans une Bodega : incontournable si vous êtes dans le coin de Cafayate ; lieux sublimes, bonnes tables, bon vin !
  • Route 40 entre Cafayate et Cachi
  • Cerro San Bernardo pour une vue imprenable sur toute la ville de Salta
  • Les chutes d’Iguazu : il faut vraiment le vouloir pour les voir car on ne va pas se mentir, c’est sur le chemin de personne… Tout ce qu’on peut vous dire, c’est que quand vous êtes devant une telle merveille, vous oubliez instantanément les dizaines d’heures passées dans le bus ! C’est majestueux, c’est magnifique et ça rafraichit 😉

img_9769

Les trucs et astuces

  • Transports : les distances sont telles et les prix si élevés qu’il faut vraiment tout étudier en termes de transports… pour notre part, voici le détail :
    • Dans la région de Salta : location d’un véhicule pour 7j chez Europcar ; compter 377 euros à deux soit un peu moins de 27 euros par jour et par personne.
    • Entre Salta et Puerto Iguazu : nous avons pris 2 bus, un premier pour Corrientes (de nuit) et un second entre Corrientes et Puerto Iguazu (de jour)
    • Entre Puerto Iguazu et Buenos Aires : pas le courage de refaire 18h de bus, nous avons donc pris l’avion avec la compagnie Aerolineas (166 euros par personne)

À noter que la compagnie Aerolineas propose des billets multi-stops avantageux en termes de prix, il ne faut pas hésiter à faire des recherches, à

  • Chutes d’Iguazu : on vous conseille de commencer par le côté brésilien des chutes qui offre un superbe panorama (une demie journée suffit largement, bus réguliers au terminal de Puerto Iguazu) et d’enchainer avec le côté Argentin qui offre davantage de possibilités (plusieurs circuits sont proposés ; selon nous, ils ont tous un intérêt et offre un panorama différent à chaque fois). Idem, bus réguliers au départ de Puerto Iguazu. Dans un cas comme dans l’autre, on vous recommande d’y aller TÔT pour éviter la foule…

Tarifs chutes d’Iguazu (par personne) : 

  • Côté brésilien : 18 euros (entrée) / 4,70 € (bus A/R de Puerto Iguazu)
  • Côté Argentin : 19 euros (entrée) / 7,60 € (bus A/R de Puerto Iguazu)

img_9597

L’instant glauquy

Et parce qu’une galère peut en cacher une autre (cf. notre passage de frontière compliqué), notre charmante voiture nous a fait le coup de la panne au départ de Cachi… Par chance, un Argentin a eu pitié de nous sur le bord de la route et s’est arrêté nous aider ! Très vite, il nous explique qu’on ne pourra pas vraiment repartir et que le plus simple serait de faire demi-tour (nous n’avions roulé que 10 minutes) afin de trouver un garage ou de contacter l’assurance… Résultat, une dame adorable de l’office du Tourisme contacte l’agence puis l’assurance pour nous et 8h plus tard, nous prenons la route de nuit avec une nouvelle voiture ! C’est parti pour un trajet de nuit où nous tombons sur une voiture en panne au milieu de rien, pas une lumière et un monsieur qui nous demande de l’amener au prochain village situé à 1h d’ici… Mon côté parano me fait penser que c’est le scénario parfait pour un serial killer et mon côté superstitieux me convainc de l’aider pour que notre karma redevienne bon. Il ne dit pas un mot du voyage et le temps jusqu’au « prochain village » semble interminable… la bonne nouvelle après plus d’une heure à 3 dans des chemins sinueux sans lumière ni signalisation, c’est que c’était juste un monsieur en panne 😉

dsc02727

Le côté bourse

Aïe, aïe, aïe notre pauvre budget… il en prend un coup ici ! Voici nos dépenses poste par poste pour nos 16 premiers jours (montants par personne en euros) :

  • Transports : 498 euros (cela comprend la voiture, l’essence, les bus, quelques taxis et notre avion pour Buenos Aires)
  • Loisirs : 42 euros (cela comprend le téléphérique à Salta et les entrées pour les chutes d’Iguazu)
  • Hébergements : 466 euros (cela comprend 13 nuits en auberge/hôtel, 2 nuits de craquage intersidéral (hôtel 5 étoiles) à Cafayate – la nuit manquante, c’était bus de nuit)
  • Nourriture : 276 euros (cela comprend 2 à 3 repas par jour)
  • Autres : 26 euros (cela comprend quelques laveries et des frais bancaires !!! Première fois que nous n’avons pas de banque « partenaire » et les retraits sont bloqués à 2000 pesos maximum soit 120 € pour lesquels il faut compter presque 6 € de frais…).

Soit un total de 1308 € par personne pour 16 jours sur place.

img_9531

La minute culture

Parce que la France nous manque, on va vous parler de quelque chose qui nous rappelle la maison 🙂 on va vous parler du vin ! Premier producteur de vin d’Amérique du sud, l’Argentine occupe le 5e rang de producteur mondial derrière l’Italie, la France, l’Espagne et les États-Unis. La palme revient au Malbec qui est la véritable vedette du vignoble argentin ; c’est ici qu’on trouve le plus grand nombre de vignes de ce cépage au monde ! La plus grande région viticole est celle de Mendoza qui concentre à elle seule 80% de la production Argentine. Pour notre part, c’est dans la région de Salta que nous avons dégusté nos premiers vins Argentins ; la spécialité ici est le torrontès (cépage blanc), un vin très pâle et très aromatique !

img_9452

Les cartes postales

  • Quebrada de Cafayate (Garganta del Diablo, el anfiteatro…)
  • Les vignes dans les environs de Cafayate
  • Quebrada de Las Conchas
  • Iglesia Salta
  • Vue depuis le Cerro San Bernardo à Salta
  • Chutes d’Iguazu (côté Brésil), le meilleur spot selon nous est à la toute fin du parcours au pied de l’ascenseur puis en haut
  • Chutes d’Iguazu (côté Argentine), tout le long des différents itinéraires (supérieur, inférieur et orange)

La suite de notre roadtrip en Argentine arrive bientôt… on vous emmène en Patagonie alors #keepposted 😉

À très vite,

Laura

Publicités

6 thoughts on “ROADTRIP NORD ARGENTINE (PAR LAURA)

  1. Ah les galères, heureusement celles-ci on les oublie vite 🙂 J’avoue qu’au Pérou et en Bolivie, la nourriture c’est pas ça ! Je n’ai jamais visité l’Argentine, mais ça a l’air tout à fait autre chose ! Entre votre récit et un article sur Buenos Aires que j’ai lu il n’y a pas longtemps, le pays me fait de l’oeil !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s