AVEYRON : 24H EN AUBRAC LAGUIOLE !

Il y a un mois, nous participions à notre premier salon de blogueurs… la belle affaire !

Si on nous avait dit il y a 2 ans, alors qu’on prenait la décision de TOUKITER (Paris, appart, boulot et même métro) et de créer un blog pour tenir au courant Mamie de nos pérégrinations, qu’on en serait ici aujourd’hui, on aurait sans doute bien ri.

Et pourtant, 9 mois de Tour du monde, 14 pays découverts, le retour tant redouté et finalement bien digéré, des petites escapades ici ou , un chez nous sur notre jolie que dis-je MAGNIFIQUE Côte d’Azur, de nouveaux horizons professionnels (en Freelance cette fois car la liberté vaut désormais tout à nos yeux) et on est bien là, fiers de cette nouvelle vie et décidés à continuer sur notre lancée… car oui, on a définitivement choppé le virus du voyage.

Le WAT ? Quésako ?

Cette année, c’était la 5ème édition de ce salon organisé par WE ARE TRAVEL (d’où le WAT, tu l’as ?) et on s’est dit que ça pouvait être sympa pour nous en tant que #babyblogueurs d’y faire un tour. Au programme : 2 jours de conférences (avec différents topics : SEO, utilisation des drones, vitesse de chargement…) et networking via notamment des speed meetings de 10min avec des acteurs du tourisme (destinations, assureurs, comparateurs de prix…), beaucoup de belles rencontres // retrouvailles (on pense à Nathalie et JF* (La Valise à fleurs), à Audrey et Micka* (Refuse to hibernate), à Julie* (bird of passage America), à Vanessa* (le blog cash pistache), à Aurélie et Yann (amoureux du monde), à Sophie (ooh my world), à Julia (focus aventure), à Élodie et Mathieu (a ticket to ride), à Sophie (jumeaux and co) et à plein d’autres) et la découverte d’une destination mise à l’honneur à l’occasion du salon.

Cette année, c’était l’Aveyron qu’on ne connaissait pas du tout avant et qui nous a bien bluffés.

Encore une belle raison de vouloir voyager en France

2018_04_23_Takatoukiter_Blog Trip Laguiole

24h en Aubrac : Laguiole, Benoît l’Artisan, Haute et Aligot !

Le premier jour était consacré à l’exploration d’une partie de la région et en ce qui nous concerne, nous avions choisi de partir à la découverte du petit village de Laguiole (qu’on prononce Laïole pour les non-initiés) où nous n’avons pas été déçus ! Côté programme : visite d’une coutellerie, rencontre avec Haute, vache égérie du Salon International de l’Agriculture 2018, petite marche sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle et gastronomie (avec un grand G)… Oui, on sait, c’est tentant tout ça !

2018_04_23_Takatoukiter_Blog Trip Laguiole

Une escale authentique et agréable au Relais Best Western de Laguiole

C’est donc le dimanche soir en arrivant de Millau (1h20 de route) que nous avons pris nos quartiers au Relais Best Western de Laguiole et que nous avons été frappés, pour la toute première fois, par l’accueil passionné et la gentillesse de nos hôtes. À peine arrivés, nous goûtons aux spécialités locales avec le Thé d’Aubrac, une plante que nous pouvons déguster en tisane ou en digestif (choisis ta team), l’incontournable Ratafia et des tapas délicieux. Les petits plus : l’hôtel dispose d’une piscine couverte, d’un spa et d’un copieux petit déjeuner !

Un dîner LABA

Pour le dîner, on est restés à Laguiole et pourtant, nous avons eu la sensation de parcourir des milliers de km et de se retrouver en Argentine. Oui car, Brenda (en salle) vient bien de Buenos Aires et Henri-Luc (en cuisine) est quant à lui Auvergnat ; ensemble, ils ont créé LABA (Laguiole-Buenos Aires), c’est simple, efficace et drôlement bon ! Ça donne par exemple du délicieux veau d’Aubrac accompagné d’une merveilleuse sauce Chimichurri vraiment comme là-bas !

Sur le chemin, passez voir la statue du taureau de Laguiole (et comme à NYC, n’hésitez pas à effleurer ses attributs… on ne sait jamais). Montez aussi admirer les toits en lauze depuis l’église de Laguiole, on a d’ailleurs appris que « Laguiole » voulait dire « petite église » en patois #minuteculture #freegift.

2018_04_23_Takatoukiter_Blog Trip Laguiole

Rencontre avec Benoît l’artisan

Encore une personne passionnée, nous avons eu la chance de découvrir l’atelier de Benoît où ses équipes et lui fabriquent les fameux couteaux Laguiole, les vrais de vrais. Oui car c’est aussi là que nous avons appris que la marque Laguiole n’était pas une marque déposée et qu’on pouvait donc trouver des couteaux estampillés « Laguiole » faits en Chine ou n’importe où, ce qui dénature un petit peu le côté artisanal. Et chez Benoît, c’est justement ce côté 100% artisanal qu’on vient chercher ; ses couteaux sont de véritables oeuvres d’art et il a même développé son propre couteau : « le tribal ». À noter que pour maîtriser la fabrication de la gamme complète, il faut compter plusieurs années ; tous les couteaux sont faits main sur place dans ses ateliers, ce qui justifie le prix. La bonne nouvelle, c’est qu’on peut commander en ligne juste ici !

Et petits tips pour l’entretien de vos couteaux : PAS DE LAVE VAISSELLE, une goutte d’huile & affutage de temps en temps !

Haute, star du SIA 2018

Chaque année, une race est à l’honneur du salon international de l’agriculture qui avait choisi pour l’édition 2018, les bêtes de l’Aubrac et plus précisément la fameuse Haute comme égérie ! Yeux maquillés (genre vraiment mieux que moi), extrémités noires, robe froment, un veau par vache et par an… voici ce qui caractérise les jolies bêtes de l’Aubrac. La disponibilité et la passion de Florence et Thibaut, ses jeunes éleveurs faisaient plaisir à voir. On a tenté un petit shooting mais Haute avait eu sa dose pendant le salon visiblement… on a quand même réussi à avoir quelques jolies photos pour vous la montrer (c’est quand même pas tous les jours qu’on rencontre une vache star).

L’Aligot, c’est la vie !

Voilà une phrase qu’on a entendue pendant toute la durée du salon et on doit dire qu’on est plutôt d’accord avec ça… mais qui ne le serait pas ? Des PDT, de la tomme, de la crème, du beurre et de l’ail au dernier moment ; la voici la recette miracle ! Notre premier, nous l’avons dégusté au Buron de l’Aubrac et oui, on s’est régalés ! Gérard nous a fait l’honneur de nous laisser accéder aux cuisines et de prendre la place de Manu l’espace d’un instant pour mélanger l’Aligot… Grosse pression car c’est aussi fragile que des oeufs en neige, il ne faut surtout pas briser le fil de fromage donc ça ne rigole pas en cuisine.

Chemin de Saint-Jacques de Compostelle

Nombreux sont ceux qui pensent encore qu’il s’agit d’un pèlerinage religieux uniquement et pourtant, c’est aussi surtout une belle balade pour les amoureux de nature, grands espaces, petits villages au charme fou ET last but not least gastronomie. Pour notre part, après avoir englouti le menu midi du Buron de l’Aubrac, on a fait un trop petit bout du chemin, à savoir, l’arrivée sur le village d’Aubrac. Très vite, on s’aperçoit qu’il règne une très bonne ambiance entre les pèlerins, ça nous donne des idées de roadtrips en France. Il faut savoir qu’il existe plusieurs trajets, celui-ci part du Puy-en-Velay (haute loire) pour arriver en Galice 1600 km plus tard ; compter 2 mois et demi pour tout faire à pied et profiter pour visiter un petit peu entre chaque étape. Et si vous n’avez pas tout ce temps, on peut aussi le faire par étapes.

2018_04_23_Takatoukiter_Blog Trip Laguiole

Le mot de la fin, c’est que nous avons eu la chance de découvrir une région qu’on ne connaissait pas et qui nous a bien surpris ; de la nature, des grands espaces, de la verdure, des villages magnifiques, des spécialités françaises qui valent le détour BREF on a déjà envie d’y revenir pour y passer plus de temps (on vous jure que ça n’est pas que pour l’aligot) !

On en profite pour remercier les équipes WE ARE TRAVEL pour cette opportunité, Séverine pour ce programme de choc, sa gentillesse & sa disponibilité et plus globalement l’Aveyron et les aveyronnais pour leur accueil exemplaire !

*et aussi le gang du fond pour toutes ces parties de rigolade ! À quand un petit trip commun ? 

 

Publicités

2 réponses sur « AVEYRON : 24H EN AUBRAC LAGUIOLE ! »

  1. Hey ! Bien chouette cet article, je vous envie d’avoir visité l’Aubrac, je suis amoureuse de cette région ! Et puis les vaches sont canons avec leur beau eye liner 🙂
    Merci pour le petit clin d’œil, je me répète mais c’était vraiment super cool de vous avoir rencontré, même si c’était court 🙂
    Biz biz !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s